Voisinage de la rue de La Tour d’Auvergne

fin 19eme tout avec maisonsVoici d’abord un petit résumé des gens célèbres qui ont habité sur la rue, la plupart à l’époque des Joly.

Théâtre des jeunes artistes

Ce petit théâtre, aussi appelé École lyrique ou Théâtre de la Tour d’Auvergne, situé au 16 rue de la Tour d’Auvergne est très bien décrit dans les pages 179 et suivantes de la revue mensuelle anglaise The Theater.  L’article met l’emphase sur les liens étroits qu’il avait avec les habitants du quartier, dont les enfants allaient fréquemment en scène, et sur le fait que les professeurs de théâtre l’utilisaient pour tester leurs idées. Nous savons d’après les documents liés au divorce de Maria qu’elle allait fréquemment à Paris et y allait au théâtre ; peut-être celui-ci entre autres.

Un livre intitulé Les petits mystères de l’école lyrique, publié en 1862 donne une description détaillée des débuts de ce théâtre école, donne la liste des directeurs et des acteurs issus de ses classes, décrit les professeurs et leurs élèves, la disposition des lieux, et leurs améliorations au cours du temps. Ce livre mentionne que le théâtre est flanqué de deux cafès : le café Prud’hom, devenu par la suite le café Durey et le café Vivier. Le café Prud’hom (et peut être l’autre) a une communication directe avec le théâtre, dont la sonnette avertit les consommateurs de la fin des entractes (p 43). Mademoiselle Agar y a joué.

Les écoles

Nous trouvons juste au sud du domicile des Joly une école communale. Au nord, le long de la rue Bochart de Saron, une école commerciale et juste à coté d’eux, l’Institution Springer. Le dernier enfant Alice est né en 1861, année probable de l’installation des parents au 36 rue de la Tour d’Auvergne. Elle aurait donc été écolière dans le quartier, jusqu’à l’âge de 10 ans quand ses parents ont décédé de retourner à Boutigny. Maria était 9 ans plus âgée et Henri Denis 4 ans plus âgé qu’Alice et tous les deux auraient fréquenté certaines de ces écoles. Je n’ai pour l’instant aucune information sur la scolarisation des enfants Joly, sauf l’Étude que j’ai faite sur le Médaillon de H.A. Joly, qui indique qu’aucun d’entre eux ne semble avoir fait d’études à l’Ecole Française.

L’Institution Springer est une école commerciale juive privée qui donne des cours de langues. Je ne sais pas si des élèves d’autres croyances y étaient admis.

Allan Kardec

Allan Kardec 1804-1869 est le père du spiritisme. Il est naturel qu’avec ses antécédents de somnambule, Henry-Adolphe ait été intéressé par les principes mis de l’avant par cet homme. Il habitait au 8 rue des Martyrs, la rue sur laquelle se termine la rue de la Tour d’Auvergne se termine, coté ouest. Là encore, je n’ai rien qui prouve que les deux hommes se soient connus.

Eglise Notre Dame de Lorette

Cette église se trouve aussi au pied de la rue des Martyrs, donc tout près de la maison d’Allan Kardec. Son intérêt réside surtout dans le fait que les enfants Joly nés à cette époque ont probablement été baptisés dans cette église et que les registres paroissiaux qui apparemment existent soit à l’Église soit aux archives de Paris, pourraient nous donner d’autres indices sur la famille Joly. Il me semble que c’est l’église la plus proche de la résidence des Joly. Georges Bizet (voir plus bas) est né sur cette rue et a été baptisé à Notre Dame de Lorette.

Victor Hugo

Victor Hugo a habité en 1848, avec Drouet, au No 37 qui est devenu par la suite le No 41. C’est donc juste en face de la demeure des Joly, mais avant que les Joly n’y habitent. Voir ici la longue liste des demeures qu’il a occupées et une description de celle-ci en particulier.

Georges Bizet

Georges Bizet est né en 1848 au No 26 (anciens numéros), donc plus jeune que tous les enfants Joly. Il est à noter que son baptême a eu lieu à notre Dame de Lorette, notre cible pour les baptêmes des enfants Joly.

Albert-Ernest Carrier-Belleuse

Albert-Ernest Carrier-Belleuse (1824-1887), installe son atelier de sculpture en 1856, au No 15, donc du coté sud de la rue. Auguste Rodin travaillera dans cet atelier.

Des docteurs et sortes de docteurs

En 1864, un Docteur Moure y guérit cancers et dartes de toutes sortes ; l’annonce est dans la première colonne, en milieu de page.. Voir aussi http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k515329n/f4.zoom. Juste à coté de cette dernière réclame se trouve une autre du Dr Adolphe, qui guérit les maladies contagieuses les plus rebelles, et effectue des traitements par correspondance. En fait la prolifération de ces annonces, évidemment frauduleuses, laisse à penser qu’elles donnaient une large place à ceux qui voulaient utiliser leurs talents de guérisseur. La prudence aurait conseillé l’utilisation de pseudonymes, ce qui ne nous facilite pas la tâche.

Des artistes

En 1844, un Troyon, peintre au No 8, y expose ses œuvres

En 1859, plusieurs artistes exposants habitent rue de la Tour d’Auvergne, dont un au No 36. En fait le catalogue des exposants de l’Ecole Française indique au cours des ans qu’un grand nombre d’artistes habitaient sur la rue et dans ses environs. En fait le neuvième arrondissement était devenu le quartier des arts et des affaires

Nous avons vu dans l’étude du Médaillon de H.A. Joly que Mlle Louise Durussel habitait au No 14 en 1877, et qu’elle y réalisé son portrait sur porcelaine à partir d’une photographie.

Les insurrections dans le quartier

En Juin 1848, suite à une crise économique de deux ans, la population se lève. Des insurgés construisent des barricades à l’angle des rues Rochechouart et Bellefond et à la barrière Rochechouart. Cette seconde révolution française mettra fin au règne de Louis Philippe. J’ai trouvé un article datant de février 1848, ou un Joly, tailleur, se joignait à d’autres « ouvriers » pour condamner la destruction de presses de journal par des ouvriers mécontents. Le Journal des débats politiques et Littéraires dans lequel il est paru était probablement le journal de H.A » Joly, vu qu’il y fait paraître un article en 1861 annonçant la vente par adjudication de sa maison de Boutigny.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s